Estimation immobilière : les démarches à prendre en compte

Estimation immobilière : les démarches à prendre en compte

02/12/2020 0 Par admin

Pour estimer un bien immobilier, il faut tenir compte de son emplacement, de ses caractéristiques et de son environnement. Ce dernier concerne par exemple les transports en commun, les écoles et les commerces. Afin d’affiner le calcul du prix de vente, l’utilisation d’un simulateur en ligne est vivement recommandée. Sinon, on peut aussi contacter un mandataire ou un agent immobilier local pour bien estimer son bien immobilier. Par ailleurs, il faut garder à l’esprit que chaque logement a une valeur de marché. Celle-ci ne correspond pas toujours au prix auquel on l’a acquis.

Les points essentiels à déterminer pour évaluer le prix de son bien

Afin de connaître et de fixer le tarif auquel on peut espérer vendre son bien rapidement son logement au meilleur prix, ci-après se trouve quelques éléments à prendre en compte avant d’aller plus loin. En cas d’hésitation, on peut aussi demander des conseils personnalisés sur Aquizio.fr. Un spécialiste en immobilier reste à disposition pour prendre en charge chaque demande d’informations.

Sinon, on peut commencer par étudier toutes les annonces immobilières en consultant les prestations des agences de son quartier ou des sites spécialisés afin de définir un prix dans une fourchette proche de la concurrence. Aussi, il est possible de consulter les évaluations de prix des sites spécialisés qui mettent à jour systématiquement leurs données. Ainsi, on peut avoir une estimation de la valeur de son bien en fonction des informations trouvées en ligne. Enfin, il est également possible de se renseigner sur la situation économique de la ville parce que celle-ci peut également influer sensiblement le marché immobilier. En effet, un bien ancré en plein centre d’une grande métropole dynamique peut être vendu rapidement.

Les points à retenir pour calculer le prix de son bien immobilier

Afin de procéder au calcul du prix d’un logement, il faut s’appuyer sur des données objectives. Celles-ci reposent souvent sur sa localisation, ses caractéristiques (nombre de pièces, superficie, accessibilité, etc.), son environnement et la demande. Selon les spécificités propres à son logement, on doit appliquer une décote de 10 à 20 % si le bien possède des défauts. Dans le cas contraire, on peut aussi appliquer une surcote jusqu’à 30 % si le bien représente des caractéristiques exceptionnelles comme la grande terrasse, la piscine, etc.

Aussi, le propriétaire a souvent tendance à surestimer la valeur de son bien immobilier pour des raisons affectives. Il est donc impératif d’examiner sa maison ou son appartement avec les yeux d’un acheteur tout en mettant le point sur la luminosité, les éventuelles nuisances (olfactives, sonores, etc.), l’étage, l’état général du logement, l’accessibilité ou encore le vis-à-vis. Enfin, il faut noter que les éléments pris en compte pour évaluer un bien immobilier sont susceptibles de varier selon le type d’habitation (maison ou appartement). Pour l’appartement, par exemple, il faut bien étudier l’état des parties communes de la copropriété. C’est déterminant pour bien évaluer son prix. Pour estimer une maison, la différence se voit surtout au niveau des éléments extérieurs tels que le jardin, le terrain ou encore la piscine.